Les différents propriétaires du Domaine ont planté un parc, véritable arboretum, autour de l’ancien logis abbatial devenu maison de maître. Les essences américaines : séquoias, cyprès chauves, magnolias très à la mode au XIX ème siècle, les cèdres et de nombreuses espèces se sont développées sur les bords de la Vernassonne de manière luxuriante grâce à un réseau d’irrigation qui permet d’arroser cette partie de la vallée. Il semblerait, que nous devions ce réseau hydraulique aux moines cisterciens qui avaient l’art de capter et de construire des canaux pour alimenter et irriguer leurs abbayes.